logo Football Observatory  
FRA |

Origines des joueurs de Premier League à la lumière du Brexit

Le 43ème Rapport Mensuel de l’Observatoire du football CIES analyse l’évolution de l’origine des joueurs alignés en Premier League anglaise lors des dix dernières saisons. Le temps de jeu des joueurs ayant grandi en Angleterre a progressivement diminué pour atteindre un record négatif pendant la saison en cours : 35,2%. Une tendance similaire a été observée en ce qui concerne les buts : 30.7%.

Le poids des joueurs ayant grandi en Europe continentale est par contre allé crescendo tout au long de la décennie analysée. Des nouveaux records ont été mesurés lors de la saison en cours tant au niveau du pourcentage de minutes (45,0%) que de celui de buts (43,3%). Depuis la saison 2017/18, les ressortissants d’Europe continentale sont plus présents sur les terrains de Premier League que les joueurs britanniques.

Dans le contexte du Brexit, une limitation éventuelle des possibilités de recrutement international pourrait obligerait nombre d’équipes de Premier League à modifier leurs stratégies de transfert. La montée en puissance d’une nouvelle génération de joueurs anglais très prometteurs suggère cependant que, sur un plan strictement sportif, un tel changement pourrait ne pas porter préjudice à la compétitivité des équipes de Premier League. Il pourrait même renforcer celle de la sélection nationale.